Author Archive Produbio

Recette d’Automne

Purée de marrons

750 g de marrons, 1/2 litre de lait, 50g de beurre, 1 ou 2 morceaux de sucre.

Préparation : 20 minutes

Cuisson : 30 minutes

Faire cuire les marrons dans du lait pendant une demie heure avec le sucre et le sel. Passer à la moulinette fine. Ajouter du lait et du beurre pour  obtenir une purée lisse.

Pour accompagner volaille ou gibier.

Bon appétit

Les bienfaits des algues

Les algues marines sont reconnues scientifiquement comme un aliment de haute valeur nutritive.
Les algues sont une excellente source mondiale d’aliment:
Pour leur bas contenu en calories et graisses,
Pour leur haute concentration en minéraux, vitamines, protéines (acides aminés essentiels) et hydrates de carbone ne pouvant être digérés,
Pour leur important niveau de fibre diététique,
Pour leur contenu élevé en nutriments.

Aliment riche en protéines, minéraux, vitamines et autres nutriments spécifiques, comme les acides gras poly-insaturés,
il faut souligner son haut contenu en minéraux et oligo-éléments. Tous les éléments dont l’homme a besoin se trouvent dans les algues en quantités suffisantes.

Les résultats obtenus démontrent que les algues ont:
Un haut contenu en sels minéraux et fibre diététique
Un contenu appréciable en protéines
Et un faible contenu total en lipides
C’est ainsi qu’elles réunissent les caractéristiques attendues d’un aliment sain.

Ce sont les plus anciens êtres vivants de la planète, elles sont également l’un des rares légumes sauvages : un vrai luxe de nos jours.
C’est une ressource naturelle qui se renouvelle annuellement dans la mer donc un aliment stable et durable.

RÉSUMÉ DES PROPRIÉTÉS DES ALGUES ATLANTIQUES

– elles aident au contrôle du poids.

– sont la plus grande source de sels minéraux (calcium et fer, phosphore, magnésium, etc.) et d’oligo-éléments (pratiquement tous mais principalement : iode, silice, zinc, manganèse, cuivre, sélénium, etc.)

– leur fibre abondante participe à la sensation de satiété et facilite le transit intestinal.

– leurs acides aminés complètent les protéines des autres aliments. Elles contiennent tous les acides aminés essentiels et 9 non essentiels.

– elles contribuent au renfort des défenses, à nettoyer le corps des toxines et fortifier os cheveux et ongles.

Une recette avec de la confiture, bio bien sur

Le biscuit roulé à la confiture

Pour 4 personnes : 50 g de sucre cristallisé, 50 g de farine, 3 oeufs, 1 noix de beurre, 1 sachet de levure, de la confiture type gelée de groseilles, myrtilles, quelques amandes effilées.

Préparation : 20 minutes

Cuisson : 10 minutes

Mettre le sucre et les jaunes d’oeufs dans une terrine. Travaillez jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Battre les blancs en neige ferme. Ajouter aux jaunes et au sucre, avec la farine et la levure.

Beurrer une plaque de four et étalez la préparation sur une épaisseur régulière. Mettre à four chaud pendant 10 minutes en vérifiant bien la cuisson.

Retourner la pate quand elle est  cuite sur une surface froide ou un torchon humide. Tartiner de confiture ou de gelée, et rouler immédiatement. Laisser refroidir sur une grille , puis saupoudrez d’amandes.

La confiture peut être aussi remplacée par une crème parfumée.

Bon appétit

Une recette avec votre panier bio de la semaine

Fenouil au gratin

Pour 4 personnes:  750 g de fenouil, 2 tomates, 1/4 litre de béchamel, 60 g de gruyère rapé

Préparation : 10 minutes
Cuisson : 40 minutes

Faire blanchir le fenouil à l’eau bouillante pendant 15 minutes. Pendant ce temps, préparer une béchamel au fromage. Beurrer un plat à gratin et mettre les bulbes de fenouil blanchis et qui auront été coupés en tranche. Alterner avec les tomates en tranches. Saler et poivrer. Napper avec la béchamel et mettre à four moyen pendant 25 minutes .

Bon appétit

Recette de la béchamel  :

Pour 4 personnes : 40 g de beurre, 40 g de farine, 2 verres de lait, 2 pincées de sel, poivre.

Faire fondre doucement le beurre dans une casserole.Verser la farine en tournant bien. Quand le mélange est mousseux , verser le lait. Saler et poivrer et ne pas cesser de tourner, jusqu’à épaississement de la sauce. Laisser mijoter encore quelques minutes .

 

Une recette avec votre panier bio de la semaine

Carottes aux petits lardons

Pour 4 personnes : 1 kg de carottes, 150 g de lardons, 4 oignons, 1/4 litre de bouillon instantané , sel, poivre

Préparation : 15 minutes
Cuisson : 40 minutes

Gratter les carottes et les couper en rondelles. Dans une casserole, faire revenir les lardons dans une cuillerée d’huile, ajouter les oignons émincés puis les carottes . Saler, poivrer. Mouiller avec bouillon. Couvrir et faire cuire à feux doux pendant 40 minutes. Piquer les carottes à la fourchette pour vérifier qu’elles sont bien tendres.

Bon appétit

Le thym pour lutter contre le rhume

L’infusion au thym pour lutter contre le rhume

Nez qui coule, gorge irritée, ce sont les premiers symptômes du rhume. Pour ne pas le laisser s’installer, prendre une branche de thym, la faire infuser 10 mn dans une tasse d’eau chaude, et boire bien chaud. A répéter plusieurs fois dans la journée, pour voir les symptômes s’estomper avant de disparaître. A condition toutefois de le faire dès les premiers signes de refroidissement, dès que ça commence à gratouiller. Si la gorge est douloureuse, on peut ajouter un peu de miel. Le miel de ronce est particulièrement efficace.

En prévention, on peut boire une infusion de thym le matin et une autre l’après midi, pour utiliser au mieux ses propriétés. Le thym a de fortes propriétés antiseptiques, et plus particulièrement sur la sphère respiratoire.

En savoir plus sur le label COSMEBIO

Cosmebio est une charte sur les produits cosmétiques.

Plusieurs laboratoires spécialistes des cosmétiques écologiques et biologiques se sont réunis en association dès 2002, et ont créé la charte Cosmebio pour mettre en valeur leur savoir-faire, et faire connaître leur approche naturelle et bio, leur éthique de respect de la personne, de l’environnement et des animaux, et devenir une référence pour le consommateur.

Le marché des cosmétiques bio était dès cette époque en pleine expansion, compte-tenu de l’intérêt croissant des consommateurs pour les produits tenant compte de l’impact sur la santé et l’environnement. De nombreuses marques se prévalant alors du titre de « Bio » alors même que leur produits ne contiennent que peu ou pas d’ingrédients bio ou naturels, il devenait nécessaire de définir les conditions à remplir par les véritables cosmétiques Bio afin d’assurer le plus de clarté pour le consommateur.

Cette charte Cosmébio reprend et résume les principaux critères du référentiel ECOCERT[1]. L’association Cosmébio utilise un logo spécifique pour identifier ses adhérents. L’adhésion n’est possible que si le demandeur respecte au préalable le cahier des charges des cosmétiques écologiques et biologiques élaboré par ECOCERT.

La charte Cosmebio favorise les ingrédients issus de l’agriculture biologique, et interdit :

les tests sur les animaux
les substances issues des animaux (en dehors de celles produites sans impact sur la santé de ceux-ci, comme le miel par exemple)
les OGM (Organismes Génétiquement Modifiés)
les substances chimiques toxiques telles que les paraben et phénoxyéthanol.

Les produits conformes à la charte sont identifiés par un logo Cosmebio en fonction de leur niveau de certification :

Logo vert Cosmétique BIO – charte Cosmebio : cosmétique biologique
Logo bleu Cosmétique ECO – charte Cosmebio : cosmétique ecologique

Les principaux critères de la charte Cosmébio, reposent sur la nature des ingrédients et les procédés de fabrication utilisés dans les produits cosmétiques bio :

Minimum 95% du total des ingrédients est naturel ou d’origine naturelle.
Minimum 95% du total des ingrédients végétaux est issu de l’agriculture biologique pour le logo Cosmétique BIO (50% pour le logo Cosmétique ECO)
Minimum 10% du total des ingrédients est issu de l’agriculture biologique pour le logo Cosmétique BIO (5% pour le logo Cosmétique ECO)
Maximum 5% du total des ingrédients est de synthèse.

En savoir plus sur l’agriculture biologique

L’agriculture biologique est un système de production agricole basé sur le respect du vivant et des cycles naturels,

qui gère de façon globale la production en favorisant l’agrosystème mais aussi la biodiversité, les activités biologiques des sols et les cycles biologiques.

Pour atteindre ces objectifs, les agriculteurs biologiques s’interdisent (et excluent réglementairement) l’usage d’engrais et de pesticides de synthèse, ainsi que d’organisme génétiquement modifiés.

Les agriculteurs qui pratiquent ce type d’agriculture misent, par exemple, sur la rotation des cultures, l’engrais vert, le compostage, la lutte biologique, l’utilisation de produits naturels comme le Purin d’ortie, et le sarclage mécanique pour maintenir la productivité des sols et le contrôle des maladies et des parasites.

Définie depuis les années 1920, l’agriculture biologique est organisée à l’échelle mondiale depuis 1972 (International Federation of Organic Agriculture Movements – IFOAM) et reconnue dans le Codex alimentarius depuis 1999. À ce titre, il s’agit de l’une des formes les plus anciennement organisées d’agriculture durable]. Au sein de ces dernières, l’agriculture biologique se caractérise notamment par le fait que l’épithète « biologique », ou son abréviation « bio » impliquent une certification attribuée correspondant à des normes et à des cahiers des charges, et que le mot est, souvent, légalement protégé. Plusieurs labels internationaux de reconnaissance pour ce type d’agriculture ont été définis, dont le Label AB en France. Dans le monde, environ 31 millions d’hectares sont consacrés à l’agriculture biologique.

Les labels

L’agriculture biologique est réglementée au niveau international et définie légalement par de nombreux pays. Ces réglementations sont généralement basées sur les normes de la Fédération internationale des mouvements d’agriculture biologique (IFOAM), association internationale coordonnant les organisations actives dans le secteur bio. Les cahiers des charges des Labels ne portent pas sur la qualité des produits, mais sur le respect de l’environnement. On parlera aussi d’achats durables pour les clients (entreprises, entités publiques et particuliers) achetant des produits biologiques.

Changement de saison et alimentation

L’image contient peut-être : nourriture

L’automne

Durant l’été, l’organisme s’est tourné naturellement vers les aliments riches en eau, les fruits et les crudités plus particulièrement. La chaleur le pousse à rejeter les calories et sans en avoir toujours conscience, notre goût nous amène à préférer les aliments peu caloriques. Avec l’arrivée de l’automne, c’est tout le contraire qui devrait se produire. Pour s’alimenter, il suffit de choisir les produits que la nature met à notre disposition comme les fruits secs (noix, noisettes) ou les châtaignes. Nous aurons aussi besoin d’énergie sous forme de sucres lents : les féculents sont particulièrement indiqués. Les choux, les courges, les endives, les betteraves. Les jardins potagers autour de nous et nos revendeurs locaux proposent les meilleurs produits saisonniers.

Certains aliments sont d’autant plus efficaces, pour combattre la fatigue et booster notre corps.

Les fruits riches en vitamines C : orange, citron, pamplemousse, kiwi etc… pour nous donner de l’énergie
Le chocolat noir : se laisser tenter par 1 ou 2 carrés de chocolat noir après le repas. Riche en magnésium, en fer et en phosphore, il va agir contre la fatigue et en plus, nous remonter le moral.
Les légumes verts : Épinards, brocolis, mais aussi persil, sont riches en vitamines, fer et magnésium, ils sont des bons alliés pour ce changement de saison
Le poisson : Le poisson (en particulier le poisson « gras ») contient des Oméga 3 et des acides gras essentiels, qui sont importants pour maintenir le corps en forme : saumon , thon et sardine, bons également pour la mémoire.
Les fruits secs : pruneaux, abricots secs, mais aussi amandes, noisettes etc… sont riches en minéraux et oligoéléments qui vont agir et rebooster
Un peu de viande rouge : pour faire le plein de fer et d’énergie, à consommer de temps en temps.
Boire beaucoup d’eau, c’est très important. La vitamine D est aussi indispensable, à puiser en se mettant un peu chaque jour au soleil. Les compléments alimentaires naturels peuvent eux aussi aider.
Très bon Automne 

Une recette avec votre panier bio de la semaine

Beignets de chou-fleur

Pour 4 personnes : 1 kg de chou-fleur, pâte à frire, sauce tomate, sel

Préparation : 20 minutes
Cuisson : 20 minutes

Mettez le chou-fleur dans l’eau bouillante et ne pas attendre la cuisson complète. Egouttez-le et détaillez le en bouquets. Trempez dans la pâte à frire et faites dorer dans un bain de friture chaude mais non fumante . Servez en pyramide, saupoudrés de sel fin, ou nature, ou accompagnés de sauce tomate.

Recette de la pâte à frire

Pour 4 à 6 personnes : 250 g de farine, un oeuf, une pincée de sel, un verre de lait ou d’eau

Dans une terrine, mettez la farine, l’oeuf et le sel. Versez le liquide peu à peu en tournant. Quand la pâte est bien lisse, laissez reposer 2 à 3 heures, avant de vous en servir. Pour les beignets aux fruits, mettre une cuillère de sucre dans la pâte.

Bon appétit